Son corps trempé par la tempête,

Le mien moisi d’humidité,

Je tourne les pages voir si peut-être,

Son aventure saura me  réchauffer.

 

Plus il avance dans les flots,

Qu’il brave la mer pour y arriver,

Moi j’m’accroupis, retiens mes sanglots,

Je tente en vain d’me réconforter.

 

Et si mon thé c’était sa mer,

Ma toile pourrie sa voile dorée,

Si j’pouvais changer d’univers,

Quitter mon trou pour naviguer

 

Ref :

Et moi aussi j’voudrais

Embarquer sur un bateau et trouver mon île inconnue

Oui moi j’rêverais aussi

D’avoir du vent chaud dans le dos

Réveiller en moi le héros

Devenir le marin de Saramago

 

A cet horizon ras-terre

Fait de béton, d’mille et un souliers,

De loin, c’est sûr, je préfère,

Les moutons et les claques salées

 

L’orage rugit contre mon abri

De son côté il y est arrivé,

L’île inconnue est bien à lui,

Y’a plus rien pour me réchauffer

 

Et moi j’grelotte, je meurs de froid

Ma mer à moi s’est asséchée,

J’arrache une page et sous mes doigts

Prend forme un bateau de papier

 

Ref :

Et moi aussi je vais

Embarquer sur un bateau et trouver mon île inconnue

Oui moi je vais aussi

Braver les tempêtes et les flots

Réveiller en moi le héros

Devenir le marin de Saramago

 

J’fais flotter mon bateau, j’arrache sa voile

Sa proue, sa poupe, j’le fais couler

Comme par magie j’troque mes guenilles

Contre un ciré jaune d’aventurier

 

Ref :

Et moi aussi ça y est,

J’embarque sur un bateau pour trouver mon île inconnue

Oui moi je peux aussi

Sentir le vent chaud dans mon dos

Réveiller en moi le héros

Devenir le marin de Saramago

 

 

 

© S. Fasel Mayor - 2013

L'île inconnue  (Sylvia Fasel Mayor)

Ecouter la chanson

© 2013 by Stéphanie Palazzo

  • Facebook Social Icon